Menu
Blog

Définition de l’hébergement insolite

En France, il n’existe pas de définition officielle de l’hébergement insolite car l’activité en tant que telle n’est pas encore correctement encadrée.
Voici quelques informations générales qui devraient vous aider à y voir plus clair sur le sujet !

A retenir, 3 points essentiels :

1. Typologie

On dénombre plus de 30 typologies d’hébergements insolites (dont plusieurs sont elles-mêmes composées de variantes) que l’on retrouve en l’air, sur l’eau, sur ou même sous terre.

Ces habitats alternatifs, qu’ils soient traditionnels, ou bien nés de mouvements actuels ou de l’imagination des concepteurs, rivalisent d’originalité et d’innovation !
Ils se présentent par exemple sous la forme d’une construction bois, d’une sphère transparente, d’un éco-concept, d’un bateau, d’une structure toilée, d’un logement semi-enterré, d’un habitat traditionnel exotique, d’une ancienne structure dont l’usage a été détourné ou même d’une création sur mesure !

Si les yourtes, roulottes, tipis, et cabanes sont largement répandus, une nouvelle génération d’hébergements insolites voit le jour : kota, lov’nid©, dôme, zome, pod, maison de hobbit, container, bell tent, tiny house…

2. Environnement

Une autre spécificité de l’hébergement insolite : l‘environnement est tout aussi important que la typologie même de l’hébergement ! Vue montagne, vue mer, sur un lac ou au bord d’une rivière, au cœur de la forêt ou au milieu d’un vignoble,il contribue directement à lui conférer son caractère insolite !

3. Expérience

Le client veut vivre une expérience extraordinaire dans le sens littéral du terme.
Que ce soit avec un séjour sans eau ni électricité, un accès en barque ou en tyrolienne, un spa au milieu d’un lac, une nuit à la belle étoile, un réveil au milieu des branches…
L’authenticité, la dimension expérientielle et immersive sont les clés de séjours insolites réussis !

Pour aller plus loin…

Au delà de ces 3 points, l’hébergement insolite doit aussi selon moi :

  • Surprendre et avoir un effet « wouahou » ;
  • Bénéficier d’un cadre privilégié et intimiste ;
  • Être un juste équilibre entre reflet de son propriétaire et suivi des tendances ;
  • Être respectueux de son environnement et profiter d’une intégration paysagère optimale ;
  • Faire sens avec le lieu ou son histoire ;
  • Proposer des prestations en adéquation avec son territoire ;
  • Être cohérent avec l’univers et le concept proposé par l’établissement.

Voici en complément un petit tour d’horizon de sources et d’éléments variés :

Chez nos voisins belges…

En Belgique, il est possible de faire une demande de reconnaissance en tant qu’hébergement insolite auprès du Comité Général du Tourisme (CGT).

Leur définition est donc claire :

« Un hébergement touristique est considéré comme insolite lorsqu’il présente des caractéristiques contraires à l’usage commun, inattendues et inhabituelles notamment au regard de son architecture, de son usage détourné de sa vocation initiale, de l’originalité de ses activités et prestations, de sa situation géographique unique ».

Source : Tourisme Wallonie

Du point de vue d’un domaine d’hébergements insolites…

Le domaine Dihan Evasion en Bretagne en fait une belle présentation :

L’hébergement insolite se démarque par “son style, sa construction, son emplacement, sa fonction”.
Il permet de “voyager autrement” et en proposant aux voyageurs de “vivre une belle aventure, une expérience inoubliable”.
En prime, il se doit d’être original, “authentique et profitant d’un paysage époustouflant”.

Source : Dihan Evasion – Un hébergement insolite, c’est quoi ?

Du côté d’AbracadaRoom, centrale de réservation spécialisée dans la location d’hébergements insolites :

Pour Nicolas Sartorius, le gérant, il s’agit de combiner plusieurs dimensions et d’étudier l’hébergement dans son ensemble afin de déterminer si un hébergement est insolite.

Il est donc nécessaire d’évaluer l’expérience de manière globale avec des critères qui restent subjectifs, parmi lesquels :  

  • La typologie
  • L’environnement
  • La qualité de l’accueil
  • Les activités sur place et alentours
  • La notion de tourisme responsable

Source : Webinaire eviivo x AbracadaRoom du 8 juin 2021

Chez Gîtes de France :

Gîtes de France labellise les hébergements insolites et les présente comme ceci : 

“Les hébergements insolites Gîtes de France proposent un dépaysement total et atypique. Que ce soit dans une roulotte, un tipi, une yourte, ou encore une cabane perchée dans les arbres …, l’aménagement intérieur est confortable et l’accueil chaleureux et personnalisé. Chaque hébergement insolite bénéficie également d’un environnement extérieur privilégié.”

Il existe même une “Charte des Hébergements Insolites”du Réseau « Gîtes de France et Tourisme Vert » qui donne des précisions sur le produit insolite :

“L’hébergement insolite est par nature un hébergement original qui sort du cadre usuel de l’habitat traditionnel. Il est situé dans un environnement très privilégié, sans aucune nuisance. Son mode de fonctionnement s’apparente soit à la formule gîte, soit à la formule chambres d’hôtes, soit à la formule camping. Dans tous les cas, le propriétaire (ou à défaut un mandataire) assure lui‐même l’accueil de la clientèle.”

On ajoute donc ici 2 notions intéressantes :

  • L’absence de nuisance
  • L’accueil par le propriétaire ou le gestionnaire

Source : Charte produit insolite Gîtes de France

Un peu d’histoire…

Enfin, si vous voulez en savoir encore plus et consulter un petit historique de l’hébergement insolite, je vous recommande la lecture de cet article de blog d’Adeline Lenoir, fondatrice de Hôtes Insolites qui accompagne et assure la formation de porteurs de projets insolites :

Pas de commentaire

    Écrire un commentaire