Menu
Blog

Ces hébergements insolites à succès

hébergement insolite dôme

« Désolé Monsieur, nous n’avons pas de disponibilité sur les 6 prochains mois ! ». Vous rêveriez de dire ça à vos clients, n’est-ce pas ?
Mais quel est le secret des hébergements insolites qui ont des plannings de réservation toujours pleins ?
Tous les week-ends sont complets, les disponibilités en semaine sont rares, et il faut parfois même des mois pour trouver une date qui matche avec l’agenda du client. Scénario idéal pour tous les propriétaires, et pourtant, ce n’est pas toujours évident…
Il y a quelques années, le simple fait de proposer un hébergement insolite suffisait à garantir la réussite du projet et un taux d’occupation qui frisait les 100% (voir cet article de Thomas Yung sur Artiref de septembre 2011 qui témoigne du phénomène !).
Mais aujourd’hui, face à un marché de plus en plus concurrentiel, comment s’assurer du succès de ses hébergements insolites ?

Pour en savoir plus, j’ai interrogé 2 Wonder Women de l’hébergement insolite :

Isabel, propriétaire de
PELLA ROCA, Cabanes & Spa

Isabel & Maxime, propriétaires de Pella Roca Cabanes & Spa
Isabel accompagnée de son mari Maxime

Delphine, propriétaire du
domaine Ourea

Delphine et Jonathan, propriétaires du domaine Ourea
Delphine accompagnée de son mari Jonathan

(Vous noterez que pour une fois, ce sont les femmes que l’on met en avant, et les hommes que l’on présente comme « le mari de… », on adore vivre en 2022 !)

PELLA ROCA Cabanes & Spa , success story dans le Quercy

Fiche d’identité du domaine

Hébergements : 4 cabanes avec spa
Année d’ouverture : 2015
Site internet : https://www.pella-roca.com/
Instagram : @cabane_spa_pellaroca
Nombre d’abonnés : 55k
Booking window actuelle* : 9 mois

Pella Roca Cabanes & Spa
PELLA ROCA Cabanes & Spa

* Booking window : durée moyenne entre la date de réservation et la date de séjour sur une période définie.

Interview d’Isabel Sanchez, propriétaire du domaine

Isabel, avec un taux d’occupation de 100% et une booking window à 9 mois, tu fais rougir les hôteliers les plus aguerris ! Comment expliques-tu un tel succès ?

On est toujours surpris aussi de ce succès ! 
Lors de la concrétisation du projet et la rédaction de notre business plan, on avait « négligé » le pouvoir de trois points : la fidélisation (on ne pensait pas que c’était une donnée importante dans « l’insolite »), les bons cadeaux et la notoriété.
Ces trois points font pour nous toute la différence, une clientèle RAVIE reviendra toujours, toutes les semaines on compte au moins avec 2-3 couples qui sont déjà venus il y a un an, deux ou cinq ans. Les bons cadeaux fonctionnent aussi très très bien chez nous, cela permet de lisser les saisons et la trésorerie. Quant à la notoriété, notre compte instagram, les centaines d’avis 5 étoiles etc…, cela nous permet de très rapidement colmater le moindre trou dans le calendrier en cas d’annulation ou autre. À ce jour, sans promotion et presque sans campagne publicitaire Pella Roca affiche un taux de remplissage de 100%, on croise les doigts pour que cela continue ainsi !

Tu as ouvert en 2015, tu attaques donc ta 8ème saison ! As-tu remarqué des évolutions du marché, notamment en matière de distribution ?

Dans la mesure où chez nous tout s’est toujours passé « en direct », nous n’avons pas tellement remarqué d’évolution sur la distribution car pour nous cela n’a pas vraiment bougé (info bonus : environ 3 réservations par an de la part des OTA). Sinon, tout va très vite sur les réseaux sociaux, on lève un peu le pied car nous n’avons pas tellement besoin aujourd’hui, mais il ne va falloir pas perdre de vue toutes les évolutions car des nouveaux produits d’une grande qualité avec des gérants motivés qui arrivent sur le marché, il faudra rester à la hauteur ! 

Penses-tu avoir fait des « erreurs » au début de ta commercialisation ? Si oui, peux-tu expliquer lesquelles ?

Pas vraiment des erreurs, ne pas avoir mis le prix assez haut dès le départ peut être, avoir eu peur de croire en nous en quelque sorte lors du changement de vie, et de ce fait avoir commencé timidement malgré le potentiel, mais finalement ce n’était peut être pas une erreur.

Quel conseil donnerais-tu à des propriétaires d’hébergements insolites qui veulent booster leurs réservations ?

1. Avoir de belles photos, payer de vrais professionnels pour cela faire, pas l’ami qui fait des trucs super avec son portable, c’est un investissement qu’on regrette vraiment pas et qui est la BASE de la BASE !
2. Se former et suivre toutes les évolutions en termes de commercialisation et communication.
3. Croire en soi et dans son produit, structurer, écrire et faire évoluer son projet de façon professionnelle, se donner du temps d’analyser son entreprise et de « piloter », cela veut dire trouver du temps pour sortir la tête du guidon et regarder l’ensemble d’en haut.

Pour en savoir plus sur l’aventure des Cabanes Pella Roca, écoutez le témoignage d’Isabel dans l’épisode #18 du podcast Les clés du gîte animé par Laura.

Le domaine Ourea, des hébergements insolites des 4 coins du globe dans les Vosges

Lodge & spa domaine Ourea
Domaine Ourea – Crédit photo @Travelofemotion

Fiche d’identité du domaine

Hébergements : 1 dôme, 1 lodge africain et bientôt 1 ryokan japonais
Année d’ouverture : 2021
Site internet : https://www.domaineourea.com/
Instagram : @domaineourea
Nombre d’abonnés : 17k
Booking window actuelle sur les samedis : 5 mois sur le lodge africain, 8 mois sur le dôme !

Interview de Delphine Pitz, propriétaire du domaine

Delphine, avec des calendriers remplis avant même l’ouverture de ton domaine, comment expliques-tu le succès immédiat de tes hébergements insolites ?

Nous avons communiqué dès le début des travaux donc environ un an avant l’ouverture. Tous nos premiers clients étaient des personnes qui nous suivaient depuis le début. Instagram est le principal canal de communication que nous avons utilisé. Nous sommes également présent sur Linkedin et Facebook. Pour nous, c’était le plus simple et le moins cher et quand on se lance c’est bien pratique. Il y a encore pas mal de travail à faire et à développer sur les réseaux sociaux mais je pense que cela restera notre principale manière de communiquer.

Sur instagram, d’après toi, quels sont les éléments qui ont permis aux personnes qui te suivaient d’être « embarqués » dans l’aventure ?

Je pense que le fait qu’on communique au tout début des travaux a attisé la curiosité des potentiels futurs clients, ils avaient envie d’en savoir plus et de suivre le projet. 
On a aussi fait faire des dessins et plan 3D qui étaient primordiaux pour permettre aux clients de se projeter et qui leur ont donné envie de passer commande avant même la fin des travaux. 

Quelle a été ta plus belle réussite / fierté ? 

Difficile d’être précis, je pense que notre plus belle réussite est d’avoir réussi à ouvrir notre projet et de l’avoir concrétisé même s’il nous reste encore beaucoup de chemin. Quand on regarde tout ce qu’on a accompli, nous sommes fiers de l’avoir fait, ce n’était pas facile. 

Tu as collaboré avec plusieurs influenceurs, as-tu des recommandations à ce sujet ? Des « do et don’t » ? 

Nous avons collaboré avec plusieurs influenceurs et je pense que c’est une très bonne chose pour se donner de la visibilité rapidement. Par contre il faut être très vigilant. En principe les domaines d’hébergements ont beaucoup de demandes et je pense qu’il faut vraiment prendre le temps d’analyser les demandes. 
On s’est aperçu que beaucoup « d’influenceurs » achetaient leurs abonnés. Il y a également des personnes qui ont beaucoup d’abonnés mais peu d’engagement de la part de leurs abonnés. Les « inflenceurs » c’est une très bonne chose pour se faire connaître mais attention aux profils des personnes qui parfois peuvent être mensongers. 

As-tu déjà pensé à une évolution de votre stratégie commerciale, y a-t-il des actions que vous aimeriez mettre en place plus tard ?

On y pense, il y aura sûrement des choses à mettre en place dans la communication surtout. On y va petit à petit, on écoute et prend conseil et on se remet sans cesse en question. J’ai l’impression que les choses se mettent en place sur plusieurs mois voire plusieurs années. Pour l’instant nous n’explorons pas de piste,  nous allons surtout solidifier ce que nous faisons déjà. 

Quels conseils donnerais-tu à un propriétaire qui ouvre prochainement ses hébergements insolites ?

De donner beaucoup d’importance à la communication pour se faire connaître. Et de ne rien lâcher ! Au début tout nous a été refusé, nous n’avions pas l’autorisation de construire nos lodges. Nous avons dû présenter notre projet et le faire voter auprès d’une commission. On en a eu pour 1 an et demi de paperasse. C’est très long mais ça teste la motivation. Si je devais donner un conseil, lorsqu’il y a beaucoup de travaux c’est de prévoir au moins 30-50% de plus. 

Est-ce qu’il y a des domaines que tu suis et qui sont sources d’inspiration ?

Nous sommes en contact avec plusieurs domaines et nous échangeons parfois nos avis où l’on se donne des conseils et je trouve ça génial, en principe on a un peu les mêmes parcours et je trouve ça très bienveillant. Je pense à Cabane de la Presle et Bain de Forêt Hardelot entre autres. 

D’autres astuces pour garantir le succès de ses hébergements insolites ?

Spoiler alert, il n’y a pas de recette miracle… mais plutôt une combinaison de bons ingrédients !
Et puis c’est surtout une recette qui marche pour quelqu’un ne fonctionne pas forcément pour un autre.

Lors de ma formation, j’insiste sur cette méthodologie :
1. Observer
2. Analyser
3. Ajuster
C’est primordial pour avancer sereinement dans votre commercialisation !

Pour suivre le conseil n°2 d’Isabel, je vous suggère tout naturellement mon programme de formation : La commercialisation des hébergements insolites.

Et pour éviter les pièges mentionnés par Delphine, j’ai créé un module optionnel à la formation entièrement dédié à Instagram et le marketing d’influence.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter !

Pas de commentaire

    Écrire un commentaire